ChoeurClassique_ConcertJuin2017_920x200px_E01

 

Hier soir, moi et mes amis, avons assisté à ce concert du Chœur Classique de Montréal qui nous offrait deux prestations de musique sacrée. Tel que précisé dans l’introduction de M. Louis Lavigueur, chef conducteur, nous étions en présence de deux mondes contextuellement opposés en présence de Bruckner et Rossini.

Mais quelle performance exceptionnelle le chœur classique nous a livrée. Interprétation, sonorité, nuances, ont dépassé toutes nos attentes. Nous sentions l’aplomb des choristes tant au niveau des voix d’hommes ou de femmes, Les sopranos et les altos avaient l’appuis des ténors et des basses. Tous y mettaient de leur âme et ça se sentait.

La première partie avec le Te Deum de Bruckner a immédiatement conquis l’assistance. L’ovation du public en fait foi. Le rendu de qualité magistrale a su charmer l’audience au plus haut point. Pour un chœur qui n’est pas professionnel, le niveau d’interprétation laissait croire le contraire.

La deuxième partie avec le Stabat Mater de Rossini, faisait contraste avec la première partie. Bien qu’il s’agisse d’une ouvre religieuse, Rossini lui a donné une texture d’airs d’opéra avec ses mélodies rythmées et même joyeuses, loin d’une atmosphère de « stabat mater ». Le segment chanté en a capella a su faire ressortir toute l’âme de ce grand chœur.  Impossible de ne pas mentionner la prestation des solistes qui ont ajouté toute une dimension à ce majestueux concert.

 N’oublions pas aussi l’orchestre symphonique des jeunes de Montréal. Ça se sentait, ces jeunes savaient jouer avec leur âme et non pas seulement en offrant une prestation purement technique. Ils livraient leurs émotions en les faisant passer par leur sens. Et ce soir, tout particulièrement, l’orchestre a su prendre toute la place qui lui revient, sans chevaucher celle du chœur. Pour une des premières fois, l’équilibre a dominé. BRAVO !

 Quoique l’on puisse dire, quoique l’on puisse penser, il n’en reste pas moins que le Chœur Classique a hautement conquis toute l’assistance. La très longue ovation finale en est la preuve vivante. Le chœur ne pouvait espérer plus. C’est cela qui est le plus important : savoir conquérir l’assistance pour qu’elle revienne et revienne. Et cette importance de conquérir un public a beaucoup plus de valeur, pour chacun(e) des choristes. Oui c’est cela qui doit primer : gagner le cœur des gens.

 Certes, il y aura toujours ces érudits qui sauront noter telle ou telle imprécision, telle ou telle nuance, telle ou telle sonorité, etc…Mais est-ce vraiment l’objectif d’une telle soirée ? Lorsque la technique l’emporte sur l’âme, l’œuvre meurt. La perfection n’existe pas. Il y aura toujours du polissage à faire comme Nicolas Boileau (1636-1711) l’a si bien énoncé :

…Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage, Polissez-le sans cesse, et le repolissez….

Voilà pour ce magistral concert qui nous a tous pris au cœur.

Mes amis n’ont que des éloges sur les lèvres et anticipent déjà le prochain concert.

Cordialement Y.J.

0-0-0-0-0

“Je m’en voudrais de passer sous silence votre magnifique prestation, jeudi soir dernier, du Te Deum de Bruckner et du Stabat Mater de Rossini. Tout en nuance et en harmonie: parfois de la dentelle, parfois du tonnerre! Félicitations à vous tous! Encore une fois, choristes, solistes et instrumentistes, sous la direction de Louis Lavigueur, nous ont transporté au septième ciel. Mille fois Bravo!” PB

Une semaine plus tard, je suis toujours imprégnée du concert de jeudi passé. Wow !
Vraiment une prestation exceptionnelle !! Je trouve que les compositions laissaient beaucoup de place au choeur à notre grand plaisir. Nous avons tous adoré notre soirée.

Merci encore pour ce beau concert, déjà hâte au prochain ! M.O.D.

0-0-0-0-0

…très agréable concert Bruckner-Rossini.

La première partie était un peu aride avec cette partition de Bruckner (Te Deum ) un peu ingrate, mais ceci nous a permis d’apprécier doublement la beauté presque jubilatoire du Stabat mater de Rossini.

Notre ancienne lauréate Marianne Lambert à une fois de plus brillé par sa voix claire et nous avons découvert un mezzo-soprano au timbre chaud en la personne de Noella Huet. Eric Thériault a donné une interprétation plus qu’honorable de la partie du ténor, pourtant des plus exigeantes.

Comme à l’accoutumée, Mr. Lavigueur a dirigé cet imposant ensemble orchestral et choral avec dynamisme et enthousiasme. 

Une autre belle soirée ! G.M.

0-0-0-0-0

Félicitations pour un autre très beau concert, vraiment. Je suis allée m’installer au balcon finalement pour mieux apprécier l’ensemble. 

Je connaissais un peu le Te Deum, avec une finale dans la stratosphère pour les sopranos un peu comme une autre de ses œuvres qu’on a déjà fait; c’était très réussi. Le Stabat me semblait familier par moment et il est tout sauf larmoyant. Vous avez très bien chanté, on sentait beaucoup d’énergie et il y avait un bel équilibre entre les solistes et le chœur. J’ai particulièrement aimé le Eia mater quand vous êtes a capella avec la basse, un beau moment. 

Le son du chœur était très beau et homogène et Louis était très inspirant. J’ai aussi beaucoup aimé votre choix de solistes, particulièrement la mezzo qui a une très belle couleur de voix. Quant à l’orchestre, il était très solide, sans défaillance.

Merci pour la belle soirée. D.B.

0-0-0-0-0

Toutes mes félicitations aux membres du chœur, aux musiciens, au chef et aux solistes.

Vous avez maintenant deux nouvelles fans qui ne connaissaient ni le chœur ni l’orchestre et qui ont été emballées par leur soirée, tout comme moi. Vous nous avez insufflé toute une énergie!

Merci! C.L.

0-0-0-0-0

Choristes du choeur Classique

Merci pour cet excellent concert rendu hier soir à  la Maison Symphonique. Se fut un délice surtout lorsque la chorale chanta a capella avec Patrick Mallette, le baryton. Vous étiez UN. Merci et à la prochaine. M. G.

0-0-0-0-0

“J’ai passé une magnifique soirée bien installée dans ma loge. Ce fût un ravissement.” M.L.

0-0-0-0-0

“Quelle belle et touchante soirée. J’ai vraiment beaucoup apprécié ce concert. 
Les œuvres, le chœur, les solistes, les musiciens, mon état d’esprit ? Tout cela bien sûr dans des proportions difficiles à  préciser et également nos places. Je pense que l’on avait les meilleures à ce jour. Je garderai la loge 104 dans ma mémoire.
Nous avons déjà hâte au prochain.” L.D.

0-0-0-0-0

Ma-gni-fi-que concert!

Quelle extraordinaire soirée!  J’ai été complètement enveloppée par vos belles voix, ainsi que celles de Marianne Lambert et Eric Thériault.  Et puis, quel talent chez ces jeunes musiciens! L.L.

0-0-0-0-0

0-0-0-0-0

La prononciation était excellente. On entendait très bien tous les mots chantés. Y.A.

 0-0-0-0-0

Magnifique concert jeudi soir! Bravissimo! M.S-M.

0-0-0-0-0

Quel beau concert! C’était magnifique de vous entendre chanter avec l’orchestre des jeunes musiciens. 
Louis Lavigueur a bien dirigé les spectateurs (aussi) en nous expliquant les œuvres au début du concert.
C’était une soirée inspirante et nourrissante pour l’âme.
Merci de m’en avoir parlé et offert deux bons billets.
Encore une fois, félicitations! L.H.-C.

0-0-0-0-0

Partagez cette page !