Saison 2019-2020

21 septembre 2019 15h – Parc Connaught – Ville-Mont-Royal – Œuvres a capella russes – 3 chansons russes – Rachmaninov

16 novembre 2019 –  17h30 Église St Andrew St Paul – Nuit des chœurs Festival Bach – Extraits Passion selon St Jean 


1er février 2020 19h30 – Maison symphonique – 

Missa Solemnis – Ludwig van Beethoven  

« Ma meilleure œuvre, mon plus grand ouvrage ».  C’est ainsi que Ludwig van Beethoven décrit sa Missa Solemnis, opus complexe, atypique et unique dans l’expression de sa ferveur métaphysique. Cette pièce maitresse du répertoire sacré, rarement produite et d’une exigence technique redoutable, représente un défi pour ses interprètes. 

Deux cent cinquante ans après la naissance du compositeur, les choristes, les solistes et l’orchestre, rassemblés sous la direction habile et expérimentée de Louis Lavigueur, nous livrent pour un soir cette imposante Missa Solemnis que Beethoven composa dans le but « de susciter et d’instiller en permanence des sentiments religieux aussi bien chez les chanteurs que chez les auditeurs ». 

En cette époque d’incertitude, le Chœur classique de Montréal vous convie à une rencontre musicale avec celui qui, au crépuscule de sa vie, a composé l’« Hymne à la Joie ».  Dans son livre Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent, Éric-Emmanuel Schmitt dira du compositeur qu’il l’a aidé « à concevoir un humanisme moderne, un optimisme qui concilie sens du tragique et espoir en l’avenir ». Voici une invitation à l’exaltation retrouvée…

22 mars 2020 16h Concerts du dimanche – Oratoire St Joseph – ANNULÉ

Œuvres a capella                                   

 9 juin 2020 – 20h Maison symphonique

Stabat Mater – Dvorak   

Dvořák, dévoré de chagrin suite à la mort successive en quelques mois seulement de ses trois premiers enfants, signe un Stabat Mater intemporel reconnu comme un chef d’œuvre de l’art musical pour chœur et orchestre.

Le chœur a la part belle dans l’expression des sentiments du père éploré qui choisit en effet de laisser aux voix la prépondérance des nuances et des lignes musicales propices à la transmission de l’émotion.

Le compositeur fait même parfois fi de la version liturgique et s’approprie certaines paroles afin de souligner le lien entre sa douleur et celle de la Vierge plutôt que de n’exprimer que les tourments de cette dernière.

C’est par une fugue amenant les auditeurs vers une conclusion plus sereine, comme une porte entrouverte sur l’espoir et la paix, que Dvořák termine ce Stabat Mater qui ravit le public du monde entier depuis sa création en 1880.

505-525 rue St-Charles Ouest
Longueuil, Qc J4H 3Y5

Info@choeurclassiquedemontreal.qc.ca

514-956-9546 –  514-737-5364

 






Abonnement à l’infolettre

[recaptcha]

You are not currently logged in.








» Lost your Password?